depardieu

Guillaume Depardieu, Pola X, 2000

En hommage,

comme des pétales de roses sur un marbre gris,

quelques strophes éparses d'une très belle chanson d'Anne Sylvestre.

J'aime les gens qui doutent
Les gens qui trop écoutent
Leur cœur se balancer
J'aime les gens qui disent
Et qui se contredisent
Et sans se dénoncer

J'aime les gens qui tremblent
Que parfois ils nous semblent
Capables de juger
J'aime les gens qui passent
Moitié dans leurs godasses
Et moitié à côté

(...)

J'aime les gens qui doutent
Mais voudraient qu'on leur foute
La paix de temps en temps
Et qu'on ne les malmène
Jamais quand ils promènent
Leurs automnes au printemps

Qu'on leur dise que l'âme
Fait de plus belles flammes
Que tous ces tristes culs
Et qu'on les remercie
Qu'on leur dise, on leur crie :
"Merci d'avoir vécu"

   Les gens qui doutent, Paroles et Musique: Anne Sylvestre,
© Productions A. Sylvestre

Aussi, la très belle interprétation de Vincent Delerm, Jeanne Chéral et Albin de la Simone, dans Favorite Songs, de Vincent Delerm, enregistré à La cigale, en 2007.