gview

Lucien Zayan, Français exilé à  Brooklyn, a transformé en octobre dernier une ancienne usine en un centre d'art très prisé : The Invisible Dog.

Nom étrange que celui-là, n'est-ce pas ? 
Invisible Dog était un gadget qui fit fureur dans les années 70. En fait l'usine qui abrite à présent le centre d'art produisait ces laisses rigides aux couleurs mutiples au bout desquelles on ne trouvait nul chien, mais qui eurent en leur temps un grand succès...Quelques centaines de ces fausses laisses subsistent. L'ouverture au public de cet espace d'art contemporain a été annoncé via une  performance lors de laquelle près de 2.000 personnes feignirent de promener leurs chiens, une performance signée par No Longer emptyInvisible Dog et Improv Everywhere, l'organisateur du flash mob Frozen in Grand Central, où des dizaines de personnes s'étaient immobilisées dans la gare, le 4 février 2008.

Désormais, The invisible Dog est un lieu montant de l'art contemporain et abrite des ateliers d'artistes. En ce moment, on peut y trouver une fourmi de 18 mètres avec un chapeau sur la tête. Ca n'existe pas? Et pourquoi pas?

5178_5756_main_p

The Ant, la fourmi de 18 mètres de Xavier Roux