Ce n'était pas un jouet de petite fille, mais un passe-temps pour dames fortunées et raffinées du XVIIème siècle....Pétronille, épouse d'un marchand de soie, avait donc la chance de posséder cette maison de plus de deux mètres sur deux. Argent, velours, bois précieux, marbre, papier, cuivre, soie, cuivre, écailles de tortue, telles sont les matières premières qui composent la maison... Une vingtaine de poupées y habitaient, il n'en reste qu'un bébé. Avec l'argent dépensé pour cette maison, Petronella Oortman aurait pu s'acheter une vraie maison à Amsterdam le long du canal...

Doll_sHouse

bk_nm_1010_33bk_nm_1010_191bk_16019bk_nm_1010_1bk_nm_1010_85cabinet_coquillages

Jacob_Appel__1710

Tableau de Jacob Appel, 1710, représentant la maison, qui comportait à l'époque des rideaux de chaque côté.