blanc_nexiste_pas_neige_virevolte_L_1

La neige

Ce qui est surtout délicieux, c'est de voir la neige tomber et revêtir la terre.

Elle tombe la neige, elle tombe et finit par former une couche épaisse et, tout le jour, les flocons s'accumulent et la couche blanche monte, monte...

La journée se passe à contempler la neige, puis vient le crépuscule.

Alors, je réunis deux ou trois amies intimes autour de mon hisbashi et nous passons une heure à causer; Puis, c'est la nuit. Nuit de neige. Gardons-nous bien d'allumer les lanternes : la neige nous renvoie sa douce lumière blanche et mystérieuse, sa clarté pleine d'ombre. Nous nous amusons, à remuer des baguettes dans les cendres et les braises qui jettent une lueur si douce...ou bien, nous évoquons quelque souvenir lointain, profondément émouvant. Nous devenons très sentimentales, ou tout au contraire, nous rions de quelque pensée folâtre, mais toujours dans une atmosphère douce, mystérieuse, familère. C'est adorable.

Sei Shonagon, Notes de chevet, traduction de Kuni Matsuo et Steinilber-Oberlin