images2

 

"Ce sont des théières de train!

-Des quoi ?

-Eh bien, avant, quand on voyageait en train, on achetait un repas froid à la gare ou dans le train, sans oublier une théière. Maintenant, on vend le thé dans des récipients en plastique, mais autrefois, c'était vendu là-dedans."

Il y en avait une dizaine au moins. Certaines avaient la couleur du miel, d'autre étaient plus pâles. Chacune avait une forme particulière. Grand bec, grosse anse, petit couvercle, ventre bombé."

Kawakami Hiromi, Les années douces, 2001 (2003 pour la traduction française)


images

Un très grand merci à Reiko, pour ses recherches.

Grâce à elle, j'ai pu voir des photos de ces théières de train.

J'ai appris qu'elles étaient vendues dans les années 1890 avec le Ekiben (le repas en boîte pour manger en train), dans les gares, mais qu'elles ont disparu dans les années 50, envahies par le plastique.

J'ai appris qu'elles sont encore en vente à la gare de Kobichizawa.

J'ai appris aussi que la traduction littérale du titre du roman serait  Le porte-documents du professeur.