21 septembre 2008

Immortelle

Poupée en celluloïd,avant 1900 "Moi, je m'appelle Léa...Léa, c'est plein de couleurs, un peu rose, un peu vert, un peu bleu, mais tout pastel... Léa, c'est doux, c'est soyeux. Je m'appelle Léa, et je suis blanche comme du lait. Je m'appelle Léa et je ne peux plus mourir. Même si je voulais, même si je faisais tout pour, je ne peux plus." Alma Brami, Sans elle, Mercure de France, 2008
Posté par la belle saison à 17:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

21 septembre 2008

L'enfant intérieur

Pina Delvaux, 2007, Have you seen your little mother, Lisa?  "La voix adulte l'encourage à être lui-même, à avoir confiance en ses capacités et à s'affirmer, exprimant ses désirs et valeurs. Celle de l'enfant, à l'inverse, lui enjoint d'obtempérer, d'arrondir les angles, d'obéir, par culpabilité à l'idée de décevoir ou de blesser, par crainte de déplaire et d'être rejeté." Moussa Nabati, Guérir son enfant intérieur, Fayard 2008
Posté par la belle saison à 11:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
20 septembre 2008

Une tasse de thé

Elle est toujours réconfortante dans les romans victoriens, l'avez-vous remarqué? Merci à Florizelle, pour tout
Posté par la belle saison à 17:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
18 septembre 2008

La belle saison

Cela commence ainsi : mettre un projet à exécution, comme on ferait l'école buissonnière. Contribuer à un article sur l'ambre gris en littérature sur Wikipédia... Y évoquer Rachel, la belle Juive rousse des Thibault, roman fleuve et familial de Roger Martin du Gardet , et son collier d'ambre gris. La belle saison, troisième partie des Thibault, pourquoi pas le titre d'un blog? Qu'il en soit ainsi. Puisse ainsi la beauté préserver du chaos du monde. Amira Casar a incarné Rachel dans l'adaptation du roman pour... [Lire la suite]
Posté par la belle saison à 21:27 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , ,