13 janvier 2011

L'invisible et rassurant corps de ballet

"Les livres se nourrissent des lecteurs. Ils ont besoin d'être parlés par eux. Ainsi se répand, dans une portion de l'esprit public, une certaine façon de regarder les choses qui est ce que la littérature apporte. Elle n'est pas composée d'idées, mais de faits observés de manière si personnelle qu'il se crée un charme intellectuel suivi par des lecteurs enchantés. Ils marchent dans la rue, l'air semblable aux autres, mais si on pouvait regarder en eux, on verrait... Elle, oui... Lui aussi... Lui non, il est opaque. Lui non plus,... [Lire la suite]
Posté par la belle saison à 15:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

02 octobre 2010

Porté par le souffle du grand méchant loup...

Les petits cochons de Miss Clara sont roses, certes, mais bien plus jolis que tous ceux qui peuvent peupler les livres pour enfants... Les trois petits cochons de Miss Clara sont allés rendre visite aux Trois hiboux du Bon marché...Quelle chance si vous pouvez vous y rendre...C'est au sous-sol...Et vous y croiserez une petite poule rousse, qui est ravissante... http://www.petitestetes.com/enfants/histoires/trois-petits-cochons/trois-petits-cochons.htm
Posté par la belle saison à 14:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
21 septembre 2010

Quel âge avez-vous?

"Parfois, j'ai l'impression que nous avons tous un âge. Un âge de personne. Pas celui inscrit sur notre carte d'identité, non, pas notre âge de naissance qui augmente chaque année à notre anniversaire. Notre âge de personne est celui que nous gardons toute notre vie. Qui ne change pas. Je peux le percevoir, souvent, sur les gens que je rencontre. Moins je connais une personne et plus il m'est facile de percevoir, comme inscrit, l'âge qui est le sien. Mais plus la perception de cette personne se précise et plus l'intuition de... [Lire la suite]
Posté par la belle saison à 12:17 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,
14 mai 2010

Choses qu'il valait mieux ne pas faire

"On parfume les kimonos ; on les range dans les armoires, et le temps passe. Avant hier, hier, aujourd'hui, des jours, des mois...on les a tout à fait oubliés. Un jour, on s'avise de reprendre le vêtement oublié tout imprégné de l'odeur du passé qui monte autour de vous, se répand dans l'air... Le parfum du passé, c'est quelque chose de beaucoup plus délicieux et subtil que le parfum du présent." Sei-Shonagon, Les notes de l'oreiller (tissus de kimonos dérobés sur Ebay) Et si vous ne l'avez... [Lire la suite]
Posté par la belle saison à 05:49 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,
27 avril 2010

Neuf cents pages, deux cent mille mots

"Neuf cents pages, deux cent mille mots", s'extasia Virginia Woolf une fois son livre terminé. Découverte édifiante et ravie des Années, de Virginia Woolf. Les années passent, et avec elles une famille change, des êtres traversent maints décors extérieurs et font d'inombrables voyages intérieurs. Témoignage sensible et sensoriel d'une époque, qui s'étend par petites tranches plus ou moins irrégulières, 1881, 1891, 1907, 1908, 1910, 1911, et j'en passe. Cher Roger M.G, c'est comme elle que j'aurais aimé écrire. En... [Lire la suite]
Posté par la belle saison à 12:18 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,
21 février 2010

Là, tout n'est qu'ordre et beauté

Des meubles luisants,Polis par les ans,Décoreraient notre chambre ;Les plus rares fleursMêlant leurs odeursAux vagues senteurs de l'ambre,Les riches plafonds,Les miroirs profonds,La splendeur orientale,Tout y parleraitÀ l'âme en secretSa douce langue natale. Vois sur ces canauxDormir ces vaisseauxDont l'humeur est vagabonde ;C'est pour assouvirTon moindre désirQu'ils viennent du bout du monde.- Les soleils couchantsRevêtent les champs,Les canaux, la ville entière,D'hyacinthe et d'or ;Le monde s'endortDans une chaude lumière. ... [Lire la suite]
Posté par la belle saison à 07:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

18 janvier 2010

Bright star

Je me demande ce que Su Blackwell tirerait d'un livre de John Keats ouvert à la page de Bright star... Bright star! would I were steadfast as thou art—     Not in lone splendour hung aloft the night, And watching, with eternal lids apart,     Like Nature’s patient sleepless Eremite, The moving waters at their priestlike task     Of pure ablution round earth’s human shores, Or gazing on the new soft fallen mask     Of snow upon the mountains and the moors— No—yet still steadfast,... [Lire la suite]
Posté par la belle saison à 16:54 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,
07 novembre 2009

Intra muros

"Les gamins étaient aux anges, Manon me tenait la main et Clément avait glissé la sienne dans celle d'Isabelle, on l'avait retrouvée dans un café, elle lisait son journal près d'une grande cheminée où dansait un feu mourant, au comptoir des balançoires suspendues au plafond faisaient office de chaises et des centaines de poupées recouvraient les étagères." Olivier Adam, Des vents contraires, Editions de l'Olivier, 2008
Posté par la belle saison à 06:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
11 juillet 2009

Choses jamais vues et qui aujourd'hui ont fait battre le coeur

Une jeune dame naine dont la hauteur ne dépassait pas le capot de sa voiture en panne. Un dalmatien blanc et brun. Un vieux monsieur perdu dans ses habits ; il se promène sur une allée bordée de marronniers, ramasse les feuilles tombées sur l'allée et les dépose sous les arbres. Nota bene  : Le cabinet cosmopolite est une collection de traduction intégrales d'oeuvres étrangères, in-8 grand jésus, tirée à 2700 exemplaires numérotés sur papier d'alpha satiné. J'ai la chance d'avoir Les Notes de l'oreillers de Sei... [Lire la suite]
Posté par la belle saison à 19:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
28 juin 2009

Sous les rideaux tirés

Sarah Moon Scheveningue morte saison Dans le clair petit bar aux meubles bien cirés,Nous avons longuement bu des boissons anglaises ;C’était intime et chaud sous les rideaux tirés.Dehors le vent de mer faisait trembler les chaises.On eût dit un fumoir de navire ou de train :J’avais le cœur serré comme quand on voyage ;J’étais tout attendri, j’étais doux et lointain ;J’étais comme un enfant plein d’angoisse et très sage.Cependant, tout était si calme autour de nous !Des gens, près du comptoir, faisaient des... [Lire la suite]
Posté par la belle saison à 07:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,