30 janvier 2011

Le murmure des tissus

J'ai mis ce matin de l'ordre dans mes vêtements rangés par couleur : certains s'étaient glissés de-ci de-là, et la conversation des tissus s'était faite un peu dissonante... Des gris, des noirs,  des imprimés, des beiges francs et rosés, des chocolats, des bleus, des verts tendres et foncés, des violets, des bordeaux...Cela m'a fait penser à ce curieux petit livre d'Elise Galpérine, Le murmure des tissus, où je trouve ceci : Des poignets mousquetaire, un col officier, une poche revolver.Des boutons de courtoisie, un faux col.
Posté par la belle saison à 21:29 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,

22 janvier 2011

Manteaux de femmes, manteaux chinois, jupes d'apparat et autres vestes d'une dame d'honneur

Au printemps, j'aime la nuance "Azalée", la teinte "cerisier". En été, j'aime les vestes "vert et feuille-morte" ou "feuille-morte".Sei Shonagon, Notes de chevet, traduction et commentaires d'André Beaujard, Gallimard/Unesco, 1966. Que dire de plus? Merci pour toujours à Claire, et plein de jolies choses à Anne....
Posté par la belle saison à 10:58 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,
13 janvier 2011

L'invisible et rassurant corps de ballet

"Les livres se nourrissent des lecteurs. Ils ont besoin d'être parlés par eux. Ainsi se répand, dans une portion de l'esprit public, une certaine façon de regarder les choses qui est ce que la littérature apporte. Elle n'est pas composée d'idées, mais de faits observés de manière si personnelle qu'il se crée un charme intellectuel suivi par des lecteurs enchantés. Ils marchent dans la rue, l'air semblable aux autres, mais si on pouvait regarder en eux, on verrait... Elle, oui... Lui aussi... Lui non, il est opaque. Lui non plus,... [Lire la suite]
Posté par la belle saison à 15:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
09 septembre 2009

Madame Beckius peint. Première séance de pose.

"L'une des principales pièces à convictions de mon enfance est évidemment mon portrait à l'âge de neuf ans par Madame Ratel. En 1974, mon père lui commanda une aquarelle de chacun de ses deux fils. Puisqu'il nous voyait moins souvent, c'était le moyen qu'il avait trouvé pour continuer de nous avoir un peu sous ses yeux. Plusieurs jeudis après-midi, ma mère nous a donc conduits en voiture chez Nicole Ratel, rue Jean-Mermoz, pour poser devant son chevalet et ses pinceaux, assis sur des tabourets, dans un grand appartement... [Lire la suite]
Posté par la belle saison à 16:44 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,
23 juin 2009

Une autre façon de voir le Louvre

LISTES DES PETITS PANS DE MURS MOCHES Proust, vous vous en souvenez, fait une longue digression sur un petit pan de mur jaune que l'on voit dans la Vue de Delf de Vermeer. On dirait qu'il existe dans chaque bâtiment sublime, pour en marquer l'imperfection et rappeler qu'il n'a été créé que par des hommes, un petit pan de mur moche. Au Louvre, c'est le bout du pavillon de Rohan, quand apparaît le décrochement du musée des Arts décoratifs. Et ce mur, pas plus large qu'une porte, saillant contre la lancée de pierres de taille... [Lire la suite]
Posté par la belle saison à 06:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
18 mai 2009

Corset cuirasse sans couture en coutis blanc ou gris, 54 véritables baleines, éventaillées soie, 6.90 fr.

Entreprenez donc la lecture de l'excellente et toute récente Histoire de la lingerie par Chantal Thomas et Catherine Ormen, aux éditions Perrin, elle se lit comme une gazette de mode...Large place y est faite aux corsets, et aux citations... "Une femme en corset est un mensonge, une fiction, mais pour nous autres cette fiction est mieux que la réalité", assénait en 1862 un certain Eugène Chapus dans son Manuel de l'homme et de la femme comme il faut.
Posté par la belle saison à 18:20 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,

13 mai 2009

Inaccessible Caire

LISTE DES COULEURS DES VILLES Brooklyn, biscotte. Le Caire, terre et ciment. Istanbul, gris plomb et vert tilleul. Londres, spéculoos et abricot. Paris, gris pigeon. Saint-Sébastien, jaune argile. Venise, corail. Charles Dantzig, Encyclopédie capricieuse du tout et du rien, Grasset 2009
Posté par la belle saison à 06:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
09 mai 2009

L'infini à la portée des paons ou une citation comme une balle dans le pied

Ténébreux, médiatique, mais non moins philosophe, il interroge son monde ; ses quatre consonnes et trois voyelles épinglent non sans une certaine justesse la blogosphère et ne peuvent nous laisser indifférents. "ll n'y a rien de surprenant à l'explosion de la blogosphère qui réconcilie narcissisme et citoyenneté, journal intime et engagement dans la cité. Quand le blogueur compile ses petites aventures, agrège ses perceptions et enfile, comme autant de perles, les expériences qui sont les siennes, il le fait en plus avec... [Lire la suite]
Posté par la belle saison à 08:20 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,
10 mars 2009

Les caprices de Charles

C'est un pavé, et pourtant incroyablement léger. Maintes fois ouvert puis refermé. Il en reste un sourire, connivence, condescendance, mélancolie, étonnement, agacement. Charles Dantzig s'est assurément amusé à commettre son Encyclopédie capricieuse du tout et du rien (Grasset, 2009), et excelle dans l'art difficile de parler de soi sans ennuyer les autres : il établit des listes. A ces dédicataires -vous les découvrirez-,  il demande de l'accompagner "l'oeil moqueur, me protégeant d'ombrelles en papier ciré".... [Lire la suite]
Posté par la belle saison à 09:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
06 mars 2009

Quand je serai vieille

"Quand je serai vieille, j'aurai une petite maison dans les pays de la Loire, au bout d'un village, j'aurai un chignon blanc et un chat, un chat rouquin, laiteux, ou noir. Il viendra, le matin vers dix heures, sur mon lit fleurant la lavande et il posera sa petite patte sur mon nez pour me réveiller. Je me lèverai alors, libre de tout, délivrée des combats. Je le nourrirai de crevettes, et il les mangera, sur le qui-vive, prêt à défendre sa proie, tandis que je prendrai mon café (noir, bien sûr) avec une cafetière rouge à pois... [Lire la suite]
Posté par la belle saison à 18:27 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,