01 octobre 2012

Ses initiales

J'ai écouté pour la première fois le récit d'évasion de mon grand-père d'un camp de travail allemand, à une quarantaine de kilomètre de Leipzig, enregistré il y a plus de 40 ans. Ce qui m'a tellement émue, c'est de savoir qu'il y a, dans la campagne de Dieuze, à plus de 600 km de Leipzig, un saule pleureur qui porte ses initiales gravées dans son tronc.  A cet endroit là, il lui restait plus de 1000 km à faire pour rejoindre sa maison. Je ne savais pas que mon grand-père parlait en roulant les R, je n'en avais aucun souvenir.
Posté par la belle saison à 18:08 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,

05 mai 2012

Lydia Slood's last slippers

  Ce que j'ai toujours aimé dans le travail de Pina Delvaux, c'est cette idée qu'il y a une place en harmonie avec les autres pour les objets orphelins, abandonnés. Pina Delvaux est leur madone. Elle les sauve et comme des papillons rares et des scarabées chatoyants, elle les place dans des boîtes. Et puis, aussi, c'est qu'elle raconte des histoires. Et cela va très loin, jusqu'au titre qu'elle choisit, aussi minutieusement qu'elle assemble les petits objets, les petits bouts, les petits restes d'autres vies que la sienne. ... [Lire la suite]
Posté par la belle saison à 07:46 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
13 janvier 2012

Triste Félicité...

« Pendant un demi-siècle, les bourgeoises de Pont-L’Evêque envièrent à Mme Aubain sa servante Félicité... »     Le mercredi 25 janvier, à 14h45, Un coeur simple, de Marion Laine avec Sandrine Bonnaire et Marina Foïs repassera sur Arte, et il ne faut pas le rater. C'est splendide. Avant cela, écoutez donc Fabrice Luchini qui fait de manière grandiose la lecture de ce chef d'oeuvre de Flaubert, d'une voix plate et sans effet, parfaite, dans La lecture du soir de France Culture... Un coeur simple bande... [Lire la suite]
Posté par la belle saison à 05:31 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,
11 janvier 2012

Raconte, raconte, elle dit...

******* C'est une histoire d'oser, ou de ne pas oser... J'ai su qu'elle partait dans son pays, l'Inde, pour un mois. Je savais que là-bas certains dont j'admire le travail y font leurs bijoux. Alors j'ai réfléchi, attendu, pour finalement, n'y tenant plus, oser demander. La réponse a été aussi ouverte et généreuse que ses grands yeux noirs. Oui, bien sûr, évidemment, elle avait de toute façon plein de commandes... Et puis j'ai reçu des images, de jolis bijoux de pacotille, très jolis. J'ai osé dire que je voulais plus, plus... [Lire la suite]
Posté par la belle saison à 05:53 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,
03 janvier 2012

Mes yeux n'ont plus de larmes pour pleurer

Lecture édifiante de Marie-Antoinette l'insoumise, de Simone Bertière. Je ne peux m'empêcher, à la lecture des pages consacrées à Varennes, influencée par le Marie-Antoinette de Sofia Coppola, d'avoir envie de donner des conseils à rebours et de...rembobiner le film. Et puis par moment, dans un élan... révolutionnaire, je me dis qu'ils l'ont tout de même bien cherché. Pierre-Étienne Lesueur c. 1791 "On a beaucoup blâmé chez eux l'excessif souci du décorum, jugé déplacé chez des fugitifs. Mais s'ils partaient en fugitifs, ils... [Lire la suite]
Posté par la belle saison à 05:25 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
31 janvier 2011

Les heures silencieuses

"Je m'appelle Magdalena Van Beyeren. C'est moi, de dos, sur le tableau. Je suis l'épouse de Pierter Van Beyeren, l'administrateur de la Compagnie néerlandaise des Indes orientale à Delft, et la fille de Cornelis Van leeuwenbroek. Pieter tient sa charge de mon père. J'ai choisi d'être peinte, ici, dans notre chambre où entre la lumière du matin. Nous avançons vers l'hiver. Les eaux de Oude Delft sont bleues de gel et les tilleuls, qui projettent au printemps leur ombre tachetée sur le sol, ne sont aujourd'hui que bois sombre,... [Lire la suite]
Posté par la belle saison à 16:58 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,
14 novembre 2010

D'un époque à une autre, souvenir d'une épopée belge

Nous sommes parties tôt le matin afin d'être là à l'ouverture de ce magasin de meubles où tout semble facile à monter et où une table de chevet peut être à l'origine d'une dispute mémorable... Elle m'avait dit : si je résiste trop, n'insite pas et laisse-moi dormir. Quand nous sommes arrivées sur l'immense parking, nous étions toutes seules... Une heure d'avance, dans une campagne belge un peu désolée. Elle m'a dit : dire que j'aurais pu dormir une heure de plus. Nous sommes allées en voiture jusqu'à Arlon, où nous avons... [Lire la suite]
Posté par la belle saison à 10:35 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , ,