On aimerait que tous les égarements, tous les tourments amoureux aient cette fin, que les histoires d'amours ne se finissent finalement jamais. Vienne aura toujours pour nous, en filigrane, une impression de deuil à faire.